Fils d’un chirurgien juif de Brooklin, Elliott Charles Adnopoz s’imaginait plutôt comme cow-boy. Il ne quittait jamais le grand chapeau qui lui rappelait l’Ouest mythique où il n’avait jamais mis les pieds. Après une expérience de rodéo dans l’Est, il apprend la guitare, ce qui décidera de sa vie. Il devient Ramblin’ Jack Elliott.

Dans les années 50, il voyage avec un Woody Guthrie déjà très malade, et s’imprègne de sa musique jusqu’à acquérir à son égard un véritable mimétisme.

Il part ensuite en tournée en Angleterre avec Derroll Adams, un folksinger banjoïste. Il enregistre là ses premiers disques, dont l’un en duo avec son ami. C’est de ce disque qu’est tiré cette chanson, sur les cigarettes, le whisky et les femmes qui vous font boire et fumer, à en devenir fou.

CIGARETTES AND WHISKEY AND WILD WOMEN

Once I was happy I had a good wife
I had enough money to last me for life
Then I met with a woman, we went on a spree
She taught me to drink and smoke whisky

Chorus:
Cigarettes and whisky and wild wild women
They’ll drive you crazy, they’ll drive you insane
Cigarettes and whisky and wild wild women
They’ll drive you crazy, they’ll drive you insane

Cigarettes is a blot on the whole human race
A man is a monkey with one in his face
So gather around friends and listen dear brother
There’s a fire on one end and a fool on the other

You got any advice on the subject brother Derroll?
Yes indeed

Now listen dear neighbours, now listen dear friends
These are the words that they’ll write at your end
Now these are the words they will write at your grave
From women and whisky here lies a poor slave