On pourrait s’étonner de voir au répertoire de Leadbelly une chanson de cowboys. Mais après tout, ce répertoire était si vaste et si multiforme, si pénétré de toute la chanson populaire américaine, que c’est sans doute le contraire qui aurait été étonnant. Leadbelly était un réservoir inépuisable. Il lui suffisait d’entendre une chanson pour la retenir, et pour se l’approprier – quitte d’ailleurs à la modifier à sa façon.

Mais When I Was A Cowboy est tout de même une chanson bien particulière. Elle est sans doute tardive, et représente le Far-West à travers un certain nombre d’images d’Epinal, qui semblent exclure son authenticité. C’est en fait tout le folklore des héros de l’Ouest qui est ici revisité, à une époque où il était sans doute révolu, mais suffisamment proche pour faire sens. La chanson est écrite au passé : « Quand j’étais un cowboy… », et les histoires qu’elle raconte empruntent plus à la reconstruction sur la base de légendes populaires qu’à de véritables souvenirs. On y voit ainsi notre prétendu cowboy combattre successivement, sous une pluie de balles, Jesse James et… Buffalo Bill ! Et tout cela tourne à la beuverie, que Leadbelly évoque dans un intermède parlé. Tout le monde a bu, tout le monde est saoul, et même les chevaux et les revolvers. En fait, nous sommes à l’époque de la prohibition, et quand la cabane où se trouve la joyeuse compagnie prend feu, à défaut d’eau pour éteindre l’incendie, le mot d’ordre est de sauver l’alcool de contrebande. N’empêche que le refrain, qui imite le cri des cowboys rassemblant leur bétail, donne le change…

WHEN I WAS A COWBOY

When I was a cowboy
Out on the western plains
When I was a cowboy
Out on the western plains
I made a half a million
Pullin’ on the bridle reins

Chorus :
Come a cow ki–yicky
Come a cow ki-yicky-yicky-yeah
Come a cow ki–yicky
Come a cow ki-yicky-yicky-yeah

Oh, the hardest battle
Was it ever on the western plains
Oh, the hardest battle
Was ever on the western plains
When me and a bunch of cowboys
Run into Jesse James

(Chorus)

When me and a bunch of cowboys
Run into Jesse James
When me and a bunch of cowboys
Run into Jesse James
The bullets was a-fallin’
Just like a shower rain

(Chorus)

Oh, de hardest battle
Was it ever on Bunker’s Hill
Whoa, de hardest battle
Was a-ever on Bunker’s Hill
When me an a bunch of cowboys
Run into Buffalo Bill

(Chorus)

Huddie spoken:
The boys had it all in for a man on the outskirts a-town.
And they had made the hosses drunk.
They had made them .45’s drunk. ha.
And the boys is already then they got drunk.
And all around that man’s house
Them hosses was a-walkin’
And them .45’s was-a talkin’.
And they shot out ‘best regards’
To that man and here what they says:

De house catch de fire
And they ain’t no water ’round
If yo’ house catch de fire
And they ain’t no water ’round
Throw yo’ jelly out de window
Let de doggone shack burn down

(Chorus)

Come all you cowboys
Don’t you wanna go?
Come all you cowboys
Don’t you wanna go?
Come meet de Lone Ranger
On a range of Buffalo

(Chorus)