Cette ballade irlandaise a traversé l’océan avec des émigrants, et comme eux, elle est devenue américaine. Dès le milieu du XIXe siècle, elle était très populaire, et adaptée à sa nouvelle existence. La ville de Louisville où se déroule l’histoire est sans doute une ville du Kentucky, de même que Lexington, d’où vient l’héroïne, Flora, dite Lily Of The West, le lys de l’ouest.

Il s’agit à première vue d’une histoire d’amour déçu et de jalousie. Le héros courtise une jeune femme qui lui est infidèle, et il tue son rival, un homme d’importance, d’un coup de poignard, sans cesser, même lors de son procès, d’aimer celle qui lui avait volé sa liberté et fait perdre le sommeil, la belle Flora. Pour certains interprètes, toutefois, Lili of the West serait un nom générique donné aux prostituées. Cela pourrait être confirmé par les remarques des deux premiers couplets : s’il se rend à Louisville, et s’il courtise Flora, c’est à la recherche de plaisir.

Dans certaines versions de cette chanson, qui en comporte de nombreuses (elle a entre autres été enregistrée par Bob Dylan et par Peter, Paul & Mary), Flora vient témoigner pour lui au procès, mais reste ensuite éloignée de lui. Rien de tel dans la version proposée par Joan Baez, qui reste noire jusqu’à la fin.

THE LILY OF THE WEST

When first I came to Louisville, some pleasure there to find
A damsel there from Lexington was pleasing to my mind
Her rosy cheeks, her ruby lips like arrows pierced my breast
And the name she bore was Flora ‘The Lily Of The West’

I courted lovely Flora some pleasure there to find
But she turned unto another man which so distressed my mind
She robbed me of my liberty, deprived me of my rest
Then go my lovely Flora ‘The Lily Of The West’

Down in yonder shady grove, a man of high degree
Conversing with my Flora there, it seemed so strange to me
And the answer that she gave to him it sure did me oppress
I was betrayed by Flora ‘The Lily Of The West’

I stepped up to my rival, my dagger in my hand
I seized him by the collar and I boldly made him stand
Being mad to desperation I pierced him in the breast
And go my lovely Flora ‘The Lily Of The West’

I had to stand my trial, I had to make my plea
They placed me in the criminal box and then commenced on me
Although she swore my life away, deprived me of my rest
Still I love my faithless Flora ‘The Lily Of The West’