Le 31 octobre 1941, un convoi américain qui acheminait des armes pour l’Angleterre était attaqué au large de l’Islande par un sous-marin allemand. Un des navires de l’escorte, le Reuben James, était coulé, et 115 hommes sur un équipage de 159 trouvaient la mort : ce sont les premières victimes américaines de la seconde guerre mondiale, un peu plus d’un mois avant l’entrée en guerre officielle des États-Unis à la suite du bombardement de Pearl Harbour. Les Almanac Singers sont alors (depuis l’invasion en août de l’URSS par les armées nazies) en campagne pour l’engagement américain dans la guerre. Leur album de 1942, qui scelle leur réconciliation avec l’administration Roosevelt sous le titre Dear Mr. President (Cher M. le Président), comportera un bon nombre de leurs chansons en ce sens. L’une d’entre elles est The Sinking Of The Ruben James, écrite par Woody Guthrie à l’annonce de cet évènement. Il s’agissait dans cette chanson, comme dans What Are We Waiting On, de montrer à l’opinion que la guerre faisait rage, et que le temps pressait d’y prendre toute sa place, mais en jouant ici sur la corde patriotique de la nation agressée.

La chanson est construite sur la mélodie de la chanson traditionnelle Wildwood Flower (que l’on trouve sur ce site dans la version de la Famille Carter). Guthrie avait composé un refrain dans lequel il appelait les victimes par leur nom, mais ce refrain était trop long, et les Almanac le jugeaient inchantable. Lee Hays et Pete Seeger l’ont remplacé par un autre refrain, demandant aux auditeurs s’ils avaient un ami sur le Reuben James, et demandant les noms de ces hommes. Un refrain entrainant, qui donne à la chanson de Woody Guthrie toute sa puissance. Pete Seeger chante les couplets, et les autres entonnent ce refrain. Guthrie lui-même n’a pas participé à cet enregistrement.

Dans les années 50, les Weavers ont inscrit cette chanson à leur répertoire, en y substituant le dernier couplet par un couplet dû à Lee Hays, donnant une tonalité anti-guerre à cette chanson initialement destinée à favoriser l’entrée en guerre des États-Unis. On trouve cette version sur ce site.

THE SINKING OF THE REUBEN JAMES

Have you heard of a ship called the good Reuben James
Manned by hard fighting men both of honor and fame?
She flew the Stars and Stripes of the land of the free
But tonight she’s in her grave at the bottom of the sea.

Chorus:
Tell me what were their names, tell me what were their names,
Did you have a friend on the good Reuben James?
What were their names, tell me, what were their names?
Did you have a friend on the good Reuben James

One hundred men went drowned in that dark watery grave
When that good ship went down only forty-four were saved.
‘Twas the last day of October we saved forty-four
From the cold icy waters and the cold Iceland shore.

(Chorus)

It was there in the dark of that uncertain night
That we watched for the U-boats and waited for a fight.
Then a whine and a rock and a great explosion roared
And they laid the Reuben James on that cold ocean floor.

(Chorus)

Now tonight there are lights in our country so bright
In the farms and in the cities they’re telling of the fight.
And now our mighty battleships will steam the bounding main
And remember the name of that good Reuben James.

(Chorus)