Oscar Isaac, né en 1980, jouait le rôle-titre dans le film des frères Coen Inside Llewyn Davis, dont le personnage était inspiré par Dave Van Ronk – même si sa manière, comme chanteur, est très différente de celle de son modèle. Il chante ici une vieille ballade anglaise, datant sans doute du 16e ou du 17e siècle, à propos de la mort d’une reine Jane, femme d’un roi Henry, ce qui conduit à penser qu’il s’agit de Jane Seymour et Henry VIII. Mais les circonstances réelles de la mort de Jane Seymour diffèrent sensiblement de celles du personnage de la chanson – ce qui en soi ne prouve rien. Comme souvent les ballades anciennes, la version originale est très longue, et chaque interprète n’en chante que certains couplets, en y ajoutant des variantes. Joan Baez et d’autres artistes de la scène folk en ont donné des versions différentes. L’histoire est celle d’un accouchement difficile, causant la mort de la reine au grand chagrin du roi.

THE DEATH OF QUEEN JANE

Queen Jane lay in labor full nine days or more
‘ Til her women grew so tired, they could no longer there
They could no longer there

« Good women, good women, good women as you be
Will you open my right side and find my baby
And find my baby »

« Oh no, » cried the women, « That’s a thing that can never be
We will call on King Henry and hear what he may say
And hear what he may say »

King Henry was sent for, King Henry did come
Saying, « What does ail you, my lady?
Your eyes, they look so dim
Your eyes, they look so dim »

« King Henry, King Henry, will you do one thing for me?
Will you open my right side and find my baby
And find my baby »

« Oh no, » cried King Henry, « Th at’s a thing that I can never do
If I lose the flower of England, I shall lose the branch too
I shall lose the branch too »

There was fiddling and dancing on the day the babe was born
But poor Queen Jane beloved, she lay cold as a stone
Lay cold as a stone.