Elizabeth Cotten chantait peu de chansons : c’est d’abord la musique qui l’intéressait, et les airs de guitare de sa Caroline du nord natale. Souvent, comme ici dans Oh Babe It Ain’t No Lie, la chanson, très brève, est surtout prétexte à de longs solos d’une guitare qu’elle joue en gauchère, suivant une technique qui lui appartient en propre, avec les cordes aiguës vers le haut. Un refrain et deux couplets qu’elle répète lui suffisent à planter cette ambiance triste et sombre qui la caractérise. Ayant connu tard dans sa vie les interprétations en public, elle conserve l’intériorité qui devait caractériser son jeu de jeunesse, lorsqu’elle interprétait pour elle-même ou dans le cadre familial ces morceaux retrouvés après quarante ans occupés à faire vivre sa famille sans toucher une guitare. N’étaient les hasards de sa vie, qui l’ont fait entrer pour y travailler comme employée de maison dans une famille de musiciens – celle de Charles Seeger et de ses enfants, Pete, Mike et Peggy, la mémoire qu’elle portait de toute une tradition de la musique rurale noire aurait sans doute disparu, comme des pans entiers de cette culture ont dû disparaitre sans laisser de traces.

Elle se plaint dans cette chanson d’une vieille femme en ville, qui dit des mensonges sur elle, et qu’elle voudrait voir mourir. Souvenirs d’une jeune femme devenue vieille à son tour, et qui chante avec toute la nostalgie du monde.

OH BABE IT AIN’T NO LIE

One old women Lord in this town
Keeps a-telling her lies on me
Wish to my soul that old women would die
Keep a-telling her lies on me

Chorus:
Oh babe it ain’t no lie
Oh babe it ain’t no lie
Oh babe it ain’t no lie
Know this life I’m living is very high

Been all around this whole round world
Lord I just got back today
Work all the week hon and I give it all to you
Honey baby what more can I do

(Chorus)

Been all around this whole round world
Lord I just got back today
Work all the week hon and I give it all to you
Honey baby what more can I do

(Chorus)

One old women Lord in this town
Keeps a-telling her lies on me
Wish to my soul that old women would die
Keep a-telling her lies on me

(Chorus)