Will Holt a écrit cette chanson en adaptant une chanson traditionnelle brésilienne, Meu limão, meu limoeiro – en en ôtant l’essentiel de ses « brésilianismes » pour en faire une chanson aux arrangements bien américains. Il avait commencé à jouer de la musique folk à l’orée de la folk revival dans les années 50 et 60, et s’est progressivement orienté dans les années 70 vers la comédie musicale de Broadway, en passant par l’interprétation des chansons de Bertolt Brecht et Kurt Weill. Outre Peter, Paul & Mary, Lemon Tree a été enregistrée par le Kingston Trio, The Seekers et quelques autres.

C’est une chanson vaguement philosophique sur la vie, qu’un père donne à son enfant : N’accorde pas trop de confiance à l’amour ; j’ai peur que tu découvres que l’amour est comme l’adorable citronnier. Le citronnier est très joli, et sa fleur est douce, mais le fruit de ce malheureux citronnier est impossible à manger. Et l’enfant devenu grand fait son expérience de l’amour et de sa douceur ; il ne repense à ce que lu avait dit son père que lorsqu’il est abandonné et goûte le fruit amer. À son tour, il enseigne à qui veut l’entendre la parabole du citronnier.


LEMON TREE

When I was just a lad of ten, my father said to me,
« Come here and take a lesson from the lovely lemon tree. »
« Don’t put your faith in love, my boy, » my father said to me,
« I fear you’ll find that love is like the lovely lemon tree. »

Chorus:
Lemon tree, very pretty, and the lemon flower is sweet,
But the fruit of the lemon is impossible to eat.
Lemon tree, very pretty, and the lemon flower is sweet,
But the fruit of the lemon is impossible to eat.

One day beneath the lemon tree, my love and I did lie,
A girl so sweet that when she smiled, the stars rose in the sky.
We passed that summer lost in love, beneath the lemon tree,
The music of her laughter hid my father’s words from me.

(Chorus)

One day she left without a word, she took away the sun.
And in the dark she left behind, I knew what she had done.
She left me for another, it’s a common tale but true,
A sadder man, but wiser now, I sing these words to you.

(Chorus)