Parmi les chansons populaires et traditionnelles que les Almanac Singers ont enregistrées en 1941, se trouvaient un certain nombre de chansons de marins. On comprend bien qu’au nombre de celles-ci, ils aient choisi ce Golden Vanity, tant est clair son contenu de classe. Woody Guthrie en a donné après-guerre sa propre version, légèrement différente, en duo avec Cisco Houston. Mais dès les années 30, la famille Carter avait enregistré sous le titre Sinking in the Lonesome Sea une autre version de la même chanson – à ceci près que le drame raconté y est euphémisé, et demeure dans un certain mystère. Rien de tel ni dans la version de Woody Guthrie, ni dans celle des Almanac Singers ici proposée, où Pete Seeger chante la première partie couplet et les autres l’accompagnent dans les vers suivants, qui font office de refrain. Le navire, qui porte le nom de Golden Vanity chez Guthrie et les Almanac, et de Merry Golden Tree chez les Carter, vient après deux à trois semaines de navigation à être arraisonné par un navire ennemi, espagnol chez Guthrie, turc chez les Carter et les Almanac. Un jeune matelot se propose d’aller à la nage vers l’ennemi et de le couler. En récompense, le capitaine lui promet une forte somme d’argent, outre la main de sa fille. Mais une fois l’exploit accompli, loin de tenir sa promesse, il abat le jeune héros, qui plonge au fond de la mer.


THE GOLDEN VANITY

There was a lofty ship, and she put out to sea,
And the name of this ship was the Golden Vanity
And she sailed upon the low and lonesome low
And she sailed upon the lonesome sea

She had not been out but two weeks or three
When she was overtaken by a Turkish Reveley
And she sailed upon the low and lonesome low
And she sailed upon the lonesome sea

Then up spake our little cabin boy
Saying « What will you give me if i will them destroy
If I sink them in the low and lonesome low
If I sink them in the lonesome sea? »

« Oh, the man that them destroys » Our captain then replied
« Five thousand pounds and my daughter for his bride »
If he sinks them in the low and lonesome low
If he sinks them in the lonesome sea! »

So the boy smote his breast, and down jumped he
He swum ’til he come to the Golden Reveley
As she sailed upon the low and lonesome low
As she sailed upon the lonesome sea

He had a little tool, that was made for the use
He bore nine holes in her hull all at once
And he sunk her in the low and lonesome low
And he sunk her in the lonesome sea.

Then he swum back to his ship, and he beat upon the side
Cried, « Captain, pick me up, for I’m wearied with the tide
And I’m sinkin’ in the low and lonesome low
And I’m sinkin’ in the lonesome sea! »

« Oh, I will not pick you up, »The captain then replied
« I’ll shoot you, I’ll drown you, I’ll sink you in the tide
I’ll sink you in the low and lonesome low
I’ll sink you in the lonesome sea! »