Mélancolique, un peu philosophique, telle est I’m Going Home, un chanson tirée du premier album d’Arlo Guthrie en 1967, Alice’s Restaurant, où il révélait une originalité peut-être difficile à affirmer, en un temps où le prestige immense de son père, Woody Guthrie, portait son ombre et sa lumière sur toute la chanson populaire américaine. Arlo parvient dans cet album à n’être pas le simple « fils de ». Il évoque dans cette chanson un départ qui est peut-être celui vers la mort, mais peut-être aussi celui vers un renouvellement de tout. Où que l’on aille, lorsque le moment est venu de partir, on va chez soi.


I’M GOING HOME

Like the tree that grows so tall
Leaves turn gold and then they fall
They’ve gone down but now they’ve grown
They’re going home

Mountain streams may run and flow
Clean the sands on which they go
Stretching down like it had known
It’s going home

Sunrise early in the dawn
Slips away and then it’s gone
Leaves the night to carry on
While it’s going home

Once a man he lived and died
What he said, death could not hide
Even though it’s often tried
But he was going home

Now my friends it’s time to go
And this love will live to grow
And I want you all to know
I’m going home