Leadbelly a consacré une chanson à Blind Lemon Jefferson, avec qui il avait voyagé dans sa jeunesse, l’accompagnant dans ses déplacements. Une chanson qui insiste sur sa cécité et sa force de caractère d’Américain qui voyage à travers le pays. Il était fréquent, pour les nombreux bluesmen aveugles, de se faire accompagner, souvent par des enfants ou de très jeunes gens, qu’ils exploitaient en général et maltraitaient souvent, mais qui prenaient avec eux leurs leçons de blues (cela a été par exemple l’expérience d’enfance de Josh White). Mais Blind Lemon, qui fait figure de père fondateur du blues texan et a été l’un des premiers bluesmen a connaître par le disque un véritable succès commercial à la fin des années 20, était d’une autre espèce. Il se déplaçait généralement seul, accomplissant de longs voyages, et tentant de gérer sa vie comme s’il avait des yeux pour voir. Son compagnonnage avec Leadbelly (qui était son aîné), antérieur de quelques années à ses premiers enregistrements, était plutôt celui de deux amis, animés par la même passion de la musique et de la vie. Lorsque leurs chemins se sont séparés, Blind Lemon a trouvé celui des studios d’enregistrement, et Leadbelly celui des pénitenciers. Le premier a été très tôt reconnu pour son talent et son apport à la musique afro-américaine, le second a longtemps attendu une telle reconnaissance, avant d’être enregistré, encore prisonnier, par John et Alan Lomax. Mais Blind Lemon, le brillant inconnu dont il avait été l’ami, a beaucoup compté pour Leadbelly. Blind Lemon Jefferson était déjà mort depuis quelques années, et était resté ce qu’il avait été de son vivant : une légende du blues… Dans les enregistrements de Leadbelly réalisés par Alan Lomax, on trouve ainsi cette chanson que Leadbelly attribue à son ami dans son titre même. Blind Lemon ne l’a lui-même jamais enregistrée, peut-être parce que les compagnies de disques étaient soucieuses de le limiter au blues stricto sensu, peut-être parce qu’il l’avait oubliée, ou que son style et ses goûts avaient évolué. Leadbelly offre ainsi un témoignage de ce qu’avait pu être Blind Lemon Jefferson avant sa carrière discographique, quand il était simplement un pauvre musicien de rues, faisant la manche en chantant pour gagner sa pitance d’aveugle.

C’est l’histoire d’un homme qui rentre chez lui après trois ans d’absence, sans avoir envoyé ni nouvelles ni argent, et espère que sa femme acceptera de le reprendre. Et le femme lui montre que ses enfants ont appris la musique. Ils jouent pour lui de petits airs de piano (imités par Leadbelly sur sa guitare à douze cordes).


BLIND LEMON BLUES

Now, he jumped on the Pea
This is a man, he’s seventy-five years old and leaves home
When he leaves home he stay away three long years
Then he come a-rackin back
And while he was gone he had two little chillen
Lil boy an a lil girl, wife at home

Wife lies down an she dreams tonight
That husband was comin’ back
She sit up on the side the bed one night
She ‘gan to sing, here what she said

Dreamed last night and all night, night befo’
Lord, I dreamed last night and all night, night befo’
She dreamed last night and-a all night, night befo’

Little boy jumped up and go in to his mama
Said mama, said, ‘What did you dream?
Here what she says
‘Heard your papa, knockin’ on my do’
Thought I heard your papa knockin’ on my do’
Heard your papa, knockin’ on my do’

She asked ‘fore she would take him back
And she was a good Christian
She told her preacher, said
‘I wouldn’t take him back when he comes’

But when he calmly walks to the do’ to commence
Knocks on his do’ and commence to cryin’

Cryin’ babe, have I ever done you wrong?
Lordy cried, my babe have I ever done you wrong?
Lovin’ babe, have I ever done you wrong?
You know good ‘n well, I’d had to have done wrong
Been gone three long years and never wrote a speck
Sent her a nickel of money

And he sit down a’gin an cry a’gin
Ya’ll he said

Ever I have honey, will you forgive me, please?
Lord, ever have, will you forgive me , please?
Ever I have Lord, will you forgive me, please?

Girl, she wouldn’t take him back
When she heard him singin’ out there
She walked through the do’
With her hands a-high in the air
And she looked up to the God in the sky
Here what she says

You’s a long time comin’
A-honey but you will come here
You’s a long time comin’
A-hon but you will come here
You’s a long time comin’
Baby, but you will come here

She sit down an tol her little boy
His wife says, I want son to play the piano a piece
Since you been gone so long
Let him know what he’s done learned
Since you been gone

And the little boy sit down, begin to play
His little piano a piece
(guitar sound piano)

She sit down, she commence to cryin’
Lordy, have mercy on me
Oh Lord-y, have mercy on me
Oh, someday another
Lord, I may be free

She had her another piece, little girl
She told her little girl
Get on the piano and play her piece
But the last piece, the little girl comes out
And kept playin’ this.